6suno_scene-slide-13SU-jumbo
Image Tmag

 

Un article très intéressant est paru sur BOF à propos de la Fashion Week de New York. L’auteur s’étonne des formats qu’ont pris certaines présentations: Par exemple à Diane Von Furstenberg, pas de podium dans un lieu dédié mais des supers models (Karlie Kloss, Kendal Jenner, Gigi Hadid déambulant dans le QG de DVF plus proche d’une soirée lancement que d’un défilé. Le but? Etre au plus proche du client final qui n’a pas accès aux défilés mais au social media type instagram! Et ces mannequins choisis sont les meilleures ambassadrices avec leurs followers avoisinant le 50 millions juste pour Kendall (Hallucinant!).

Imran Amed rappelle que même si il est essentiel pour une marque d’adapter son format à aux nouvelles dynamiques de communication, il ne faut pas oublier que l’essence de la fashion week est aussi une présentation aux professionnels (exemple les acheteurs de grandes enseignes) qui n’étaient pas à l’aise avec cette approche. Les façons de travailler des gens travaillant sur la toile (via e-shop, instagram, blogs, etc.) diffèrent de celles du milieu traditionnel. Existe t’il un moyen pour les marques de contenter tout le monde au moment de la fashion week? Si oui, personne n’encore trouver la formule magique.