Le 10 novembre - Styling at Era Nova with Baby blogger 048
Image Marianne Paul

Comme beaucoup de femmes, j’ai longtemps lutté contre mes complexes “Trop grosse, trop petite, pas assez blabla” qui conduisent inévitablement à la souffrance psychologique. J’entends tous les jours des femmes à succès et belles telles qu’elles sont souffrir à l’idée de voir leur poids varié et s’enfoncer dans des comportements déroutants et potentiellement dangereux pour leur bien être psychique.

Depuis mon adolescence mon corps a beaucoup changé, les grossesses bien évidemment mais aussi un art de vivre mêlant bonne tablée et à éviter tout effort physique.  Il y a eu des moments de souffrances mais j’ai finalement compris que le bonheur tient à la réalisation de sa vie pas à l’adhésion à une norme. Je suis ronde, j’aime la mode et je m’habille en fonction de ma morphologie. Je plais à des hommes, à des femmes et surtout à moi!

Si demain je me met au kale et au fitness à gogo il est évident que mon corps changera mais je le ferais uniquement parce que j’aime le kale et courir sur un tapis pas pour ressembler à Kayla itsines . Je crois profondément que l’on encourage toujours pas suffisamment les femmes à s’aimer telles qu’elles sont et à prioriser leurs efforts vers la réalisation d’elles même.

Advertisements