shala-11_165455274252.jpg_article_gallery_slideshow_v2

(Picture – Vogue.com)

Quel intérêt de s’acheter ce maillot de bain si désirable quand on ne sait pas nager? Pourquoi profiter de la douceur de vivre des bains de mer si on a peur de l’eau?  Pendant des années, je suis restée hermétique à l’imagerie glamour d’une Gisèle Bündchen aquatique parce que je ne savais pas nager. Ce n’est qu’à la naissance de mon 1er enfant, à plus de 25 ans, que j’ai appris à nager et connu la dépression pré-estival du “Vais-je trouver le maillot idéal pour l’île de Ré?”

Et à plus de 30 ans (bon plus de 35 en fait) que je découvre que dans la diaspora afro mon cas est loin d’être isolé. Aucun chiffre officiel mais une énorme proportion d’enfants et d’adultes ne savent pas nager et ne peuvent profiter des plaisirs liés aux activités aquatiques et nautique et aussi être sensibilisés aux problèmes environnementaux  des sites marins ou fluviales. L’initiative kids4coral de Shala Monroque et Crème de la Mer est vraiment enthousiasmante: elle a pour double objectif d’apprendre à nager aux enfants de l’île de Sainte Lucie et par la même occasion de les sensibiliser à la protection du littoral.

A l’échelle de mon individualité, j’ai appris à nager avec tous mes enfants et c’est un réel plaisir d’apprendre à aimer le site fluvial près duquel nous vivons. La semaine prochaine, nous avons planifié une sortie ski nautique (Ok impact positif sur l’environnement ZEROOooo pointé!) et je compte bien tenté le style Shala : Top bikini imprimé +short taille haute (élargissement intellectuel ZEROooo).

Je vous embrasse.

Marianne