Cela avait commencé avec la collection Balmain et Dolce & Gabbana, des brocarts et broderies ostentatoires perlées qu’ils te transforment en oeuf de fabergé, en tapisserie grand siècle, en une modeuse dans l’air du temps avec de la référence culturelle tendance Madame a ses habitudes chez l’ambassadeur mais aussi au Montana. Puis la réalité de mon monde a repris la main (même un an de salaire je pourrais pas me payer un bracelet de la collection), je m’amusais à coller dans mon mood board virtuel des images de broderies jusqu’à ce que je vois ces COLLANTS qui étaient parfaits pour mon délire et mon porte-monnaie, que je photogrpahie la belle qui les porte,  que je la complimente mais oublie complètement de lui demander la marque de ces petits bijoux…Alors au moment d’éditer les photos un cri:”POURQUOOOOOOOOOOOOOI?”

It started with the collection Balmain and Dolce & Gabbana, brocades and embroidery beaded ostentatious they’ll turn into Fabergé egg in large tapestry century, a fashionista in the air time with the cultural reference trend Madame habits at the ambassador but also in Montana. Then the reality of my world caught by hand (even one year’s salary I could not afford a bracelet collection), I was amused to stick in my mood board virtual images of embroidery until I see these TIGHTS which were perfect for my madness and my wallet, I photogrpahie beautiful that door, but I completely forgot compliments to ask the brand of these gems … So when editing photos a cry: “WHYYYYY?

Advertisements